Tisserand de la compréhension du devenir
Conférencier, expert et auteur

Billets

Les mythes absurdes de Jeremy Rifkin

Avec son œuvre de propagande intitulée "Le troisième révolution industrielle", Jeremy Rifkin tente de convaincre le monde que le modèle américain de la croissance infinie et bienheureuse pour tous (la vieille thèse utilitariste de John-Stuart Mill) est à portée de technologie. Entre les austères lois de la thermodynamique et les délires ignares de Rifkin, il faut pourtant choisir !

Dénonciation radicale du transhumanisme.

La nouvelle mythologie en vogue dans la Silicon Valley est le transhumanisme qui, à grand renfort de technologies numériques, bioniques et nanotiques et à coups de milliards de dollars investis (Google, Paypal, …) pour s'assurer un monopole futur sur les nouvelles avancées médicales, entend résoudre tous les sempiternels problèmes existentiels humains : la souffrance, le handicap, la solitude, le confinement spatiotemporel, l'inintelligence et … la mort.

L'aventure

L'aventure, par son étymologie latine : ad-ventura, est un participe futur : "ce qui va m'advenir", "ce qui va venir vers moi". L'aventure commence avec le jaillissement d'une possibilité, d'une opportunité, d'une porte qui s'ouvre vers des futurs improbables, mais offerts.

La fin du modèle français et du social-étatisme

L'actualité montre deux tendances claires : l'impossibilité de définir un "Socialisme" pour le 21ème siècle - ce qui est une évidence puisque toute l'idéologie socialiste est issue des mythes du 19ème siècle -, et la faillite, dans toutes ses dimensions, de l'étatisme qui s'effondre, partout, en tout. La mutation paradigmatique est en route … Qu'elle se dépêche, bon sang, tant qu'il y a encore quelque chose à sauver.

Une approche cosmologique non mécaniste

La cosmologie classique "construit" l'univers par assemblage de particules élémentaires venues d'on ne sait où, selon une démarche bottom-up, en fonction de "lois" éternelles et immuables qui lui seraient antérieures. Une telle cosmologie ne tient pas … Il faut penser l'univers en terme de processus organique top-down.

Le bonheur

L'acception classique et habituelle est on ne peut plus réjouissante. Le bonheur. Vivre heureux. Être heureux. Mais le mot est trop beau pour que l'on en reste là, pour que l'on n'aille pas un peu plus loin.

Dire adieu à l'atomisme

L'atomisme, pendant 2.500 ans, a été le fil rouge et le guide métaphysique de la science classique. L'atomisme est une posture métaphysique idéaliste. Et cette posture est fausse …